Gudrun Himmler, alias Gudrun Burwitz, est morte le 24 mai dernier, à l’âge de 88 ans. Cette dernière, à qui j’avais consacré un article,(cliquez sur le lien) s’est éteinte dans sa ville natale, Munich. Fille d’Heinrich Himmler, le célèbre Reichsführer SS, chef notamment des camps d’extermination, elle était toujours restée fidèle à son père. Elle nia en bloc toutes les accusations de génocides, ne crût jamais à la thèse du suicide de son père mais plutôt à son assassinat. Nazie convaincue jusqu’à son dernier souffle, elle fut la présidente de la Stille Hilfe, cette association qui vient en aide aux anciens criminels de guerre. Elle essaya même de recréer un groupe de jeunesse, modelé à l’image des jeunesses hitlériennes, mais celui-ci fut interdit par les autorités. Figure des milieux d’extrême-droite, celle qu’on surnommait la « princesse du nazisme » avait même été engagée dans les années 60 au service du renseignement intérieur allemand (le BND). Pas étonnant qu’elle ne fut jamais inquiétée par la justice pour ses activités.

0002-30.jpg

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s