Des rites de 1945 à nos jours

Ses souvenirs sont fractionnés. Nicki emploie « nous » parce qu’elle souffre d’un trouble dissociatif de la personnalité. Preuve de sa maladie, elle n’arrive pas à reconnaître tout de suite le lieu de son supplice : c’est un problème pour l’enquête car elle ne peut certifier que l’endroit est bien celui qu’elle croit. La caméra la suit, elle marche lentement dans la cour du château, sans réaliser qu’elle était déjà venue, 30 ans auparavant. Puis, d’un coup, un changement de personnalité. Elle s’arrête, devant un petit escalier qui mène à une lourde porte. « Tu es certaine  que c’est ici? » lui demande la journaliste. « Oui », répond catégoriquement Nicki, « Certaine à 100% ». Puis elle rentre dans une salle circulaire, comportant douze fenêtres et douze piliers.

DEU NRW NS-Zeit SS Ausstellung Wewelsburg
Le Soleil Noir de Wewelburg

Au centre, un symbole : une sorte de soleil marquée sur le sol. Nicki continue : « C’est ici qu’on nous allongeait. Ils ont apporté un enfant. Un bébé … que je devais tuer. Et je ne voulais pas le faire, mais je devais le faire. ». Nicki a participé a un rite, comme beaucoup d’autres femmes. Karine, par exemple, se souvient avoir participé à un rite dans la crypte située en dessous de la salle circulaire. Elle y a sacrifié son propre enfant, alors âgé de 6 mois. Des rituels, il y en a eu des dizaines, peut-être même des centaines, depuis la fin de la guerre. Wulff E.Brebeck, directeur du musée du château de Wewelsburg, se souvient qu’en 1992, à la veille de Noël, il avait trouvé la porte fracturée. Sur les 12 podiums de la crypte, il y avait des draps blancs, recouverts de runes, ces symboles mythologiques germaniques. Il assure par ailleurs que beaucoup de visiteurs essayaient de soudoyer les gardiens afin d’obtenir la clé de la salle, ou d’obtenir une autorisation de s’y rendre la nuit. Les messes noires, les rituels, les pratiques païennes sont monnaie courante à Wewelburg. Les groupes d’extrême-droite, des sectes sataniques, considèrent ce lieu comme sacré. Mais pourquoi?

 

Le château d’Himmler

Heinrich Himmler, chef de la S.S, se rend en 1933 dans la forêt mythique de Teutberg située aux alentours de Padeborn. Cette forêt a une histoire qui intéresse fortement le dignitaire. Elle est le lieu du Vercingétorix allemand: Arminius. En l’an 9 après J.C, Arminius, qui a unifié les tribus germaniques, défait les troupes romaines de Varus dans les bois de Teutberg.  Une bataille de 3 jours qui se solde par la défaite de l’occupant et surtout, par la décision d’Auguste, de mettre un terme à l’expansion romaine outre-rhin. On comprend pourquoi cela intéresse fortement Himmler.

ob_0c4e7c_wiligut-karl-maria01
Karl Maria Willigut

Sur les conseils de son mentor, le mage noir Karl Maria Willigut,  il décide d’acquérir les ruines du château de Wewelsburg, abandonné près de là et d’en faire le grand temple de la S.S. Il ne faut pas être surpris par le fait qu’Himmler suive les conseils d’un « mage noir ». L’homme le plus puissant du Reich après Hitler est un adepte du spiritisme, de l’occultisme (comme l’alchimie ou l’astrologie) et croit aux mythes nordiques.  Il décide donc de rénover la forteresse et fournit la main d’oeuvre en ouvrant un camp de concentration à proximité (4000 ouvriers périrent lors des travaux).

 

Le château, de forme triangulaire, symbolise la lance de Longinus qui transperça le flanc droit de Jésus-Christ et détiendrait des pouvoirs occultes. Wewelsburg est orienté nord-est, dans la direction de la mythique île de Thulé, qui fut habitée par les Hyperboréens, la race aryenne pour les nazis.

download
Le Wewelburg

Le but d’Himmler, est de créer une école et un lieu de culte de l’élite nazie S.S. Au programme, des cours de préhistoire, d’histoire, de religion et d’art. Les plus hauts dignitaires ont leurs pièces réservées. Chaque salle est aménagée et décorée de manière à personnifier, les récits, les traditions et les croyances de chaque héros des mythes germaniques. Une pièce dédiée à Frédéric Barberousse, est d’ailleurs réservée à Adolf Hitler.

Deux salles de culte sont crées dans l’une des tours du château :

wewelsburg_4
Salle des Obergruppenführer

la salle des Obergruppenführer, dans laquelle la pauvre Nicki a tué l’enfant, est entourée de douze piliers, représentant les douzes chevaliers de la table ronde. Au centre, le Schwarze Sonne, ou soleil noir, composé de douze rayons, qui représente la victoire, et la veille intellectuelle. En dessous, se trouve la crypte, une salle sombre voutée, dans laquelle on médite, autour d’un feu. Ce sanctuaire fut le centre de nombreuses réunions initiatiques, de rites anciens, afin de créer un nouvel ordre de chevalerie, à l’instar des templiers.

 

Et comme les templiers ou les chevaliers de la table ronde, Himmler n’a qu’une obsession: trouver le Saint Graal, afin d’en puiser ses pouvoirs, et asseoir la puissance allemande sur le monde.

Ce qui se passe à Wewelsburg doit rester secret. Quiconque raconte ce qu’il a vu ou entendu en ce lieu, est passible de la peine de mort.

download (1)
La crypte

C’est à Wewelsburg que l’Ahnenerbe voit le jour. l’Ahnenerbe  ou « Société pour la recherche et l’enseignement sur l’héritage ancestral » était un institut de recherche nazi, dont le but était d’étudier l’ archéologie, l’anthropologie raciale et l’histoire culturelle de la race aryenne. Son but était de prouver la validité des théories nazies sur la supériorité raciale des « Aryens ». Nombre de scientifiques et d’intellectuels se fourvoyèrent au sein de l’l’Ahnenerbe, en truquant la science pour accréditer les thèses farfelues d’Himmler.

 

Le château fonctionna de 1934 à 1945. Himmler donna l’ordre de faire dynamiter Wewelsburg le 31 mars 1945, mais l’arrivée des troupes américaines empêcha sa destruction totale, seule la tour nord subsista.

totenfeierf25c325bcrheinrichiimquedlinburgerdom1938-himmler-ss-occulthistorythirdreich-petercrawford1
Himmler lors d’une célébration au Wewelsburg

Pour certains, la destruction de Wewelsburg fut ordonnée afin de cacher certains trésors mythiques que les nazis avait pu découvrir, comme le Saint Graal. Pas étonnant que le lieu reste magique pour les descendants de l’idéologie nazie d’aujourd’hui.

 

 

 

Sources :

http://www.heresie.com/wewelsburg.htm

https://www.infoportal-rg.de/?faelle=hoellenleben-ard-film-zeigt-nicki-eine-multiple-persoenlichkeit-auf-spurensuche

https://books.google.fr/books?id=j-3BCQAAQBAJ&pg=PT355&lpg=PT355&dq=wewelsbourg+rites+nazis&source=bl&ots=qsf9mI2Jkh&sig=3CvnpG7GOG2PqHjpeUYFMCO-Fpk&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj4zcyn3u_WAhXBPxoKHai8Ao8Q6AEIMDAB#v=onepage&q=wewelsbourg%20rites%20nazis&f=false

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s